ATSC - 2013 / 2014
Le thème de l'atelier est pour cette année scolaire 2013/2014:
La vie extra-terrestre dans le système solaire et au-delà.
Les premières séances ont été consacrées à débattre sur les divers termes employés dans le titre  du thème de l'atelier:
- l'adjectif extra-terrestre
   Il fait beaucoup plus songer au premier abord à la Science-Fiction ( littérature / cinéma/radio). 
   Pour aborder cet aspect , quelques documents tirés d'un hors série Ciel & Espace  ont été distribués aux élèves; ces documents abordent la représentation de 
    l'Extra-terrestre ( lien 1  ,lien 2 )vu par l'être humain ainsi que les sites terrestres ( lien 1 , lien 2)qui auraient pu être visités par les extra-terrestres.
L'Extra-terrestre a toujours beaucoup inspiré les écrivains et les cinéastes  de nos jours mais aussi depuis l'Antiquité. L'Extra-terrestre est un être vivant dont 
l'apparence est inspirée de celle d'un être humain et/ou d'une créature plus ou moins monstrueuse et imaginaire. Mais d'un point de vue plus scientifique, c'est à
dire basé sur des faits constatés et vérifiés, à quoi pourrait ressembler la vie extra-terrestre?
- le terme vie ( extra-terrestre):
   Les civilisations humaines sont constituées d'êtres représentant une forme de vie relativement évoluée et surtout intelligente. Etant donnée l'immensité de l'univers,
  il est probable que des formes de vie évoluée et intelligente se soit développées dans l'univers et peut-être même dans notre galaxie. Cette forme de vie
  extra-terrestre et évoluée existe peut-être, certains pensent même avoir repéré sur Terre certaines traces du passage de ces Extra-terretres évolués et intelligents,  
  mais les faits attestantde leur existence ne constituent de réelles preuves que pour ceux qui souhaitent de tout coeur que les Extra-terrestres soient déjà venus visiter
   la Terre. Toutefois, une forme de vie extra-terrestre évoluée et intelligente n'est pas à exclure... en attendant de vraies preuves.
   Une hypothèse plus probable, car vérifiée sur Terre et relevant des connaissances scientifiques sur l'apparition de la vie sur Terre, serait que la vie pourrait exister
   ailleurs que sur Terre mais sous une forme trés rudimentaire. comme des micro-organismes.                        ( lien vers document)
   La branche de l'astrophysique qui étudie les formes de vie possible dans le système solaire et hors du système solaire se nomme l'EXOBIOLOGIE.
    De même que l'on imagine l'Extra-terrestre à notre image, les exobiologistes se disent que si la vie existe en dehors de la Terre, certaines conditions propices au
   développement de la vie doivent être réunies et elles pourraient ressembler à celles règnant sur Terre: 
     -un liquide (de l'eau)
    -de l'énergie ( le soleil)
   - des micro-organismes ( au minimum!) capables de se dupliquer.
    Les exobiologistes ne pouvant pas se rendre en personne sur les planètes les plus proches de la Terre ou sur leurs satellites naturels, les planétologues et les 
   ingénieurs mettent au point  des robots (CURIOSITY lien 1, lien 2) dernier robot arrivé sur le sol de Mars en août 2012)  que l'on peut envoyer grâce à de 
   puissants lanceurs sur des planètes telluriques commes Vénus ou Mars ou bien des sondes spatiales ( les deux sondes VOYAGER lancées en 1977 et bien d'autres 
    encore). 
    Les robots comme les sondes sont équipés d'instruments de mesure et d'analyse permettant de connaître la composition chimique des atmosphères planétaires et
   des surfaces planétaires. Grâce à ces données, les exobiologistes peuvent émettre des hypothèses sur les probabilités d'existence de la vie sur ces planètes.
     Pour l'exploration au-delà du système solaire tout en restant dans notre galaxie, les astrophysiciens, les planétologues et les ingénieurs unissent leurs efforts pour
    créer des télescopes embarqués sur des satellites artificiels et chargés de détecter la présence de planètes à proximité d'autres étoiles que le soleil:  
    ces autres Terres se nomment EXOPLANETES
    Depuis le début de l' année 1990, 1000 exoplanètes ont été découvertes notamment grâce aux télescopes spatiaux  KEPLER  et COROT mais aussi grâce aux
    spectromètres CORALIE et HARPS installés à l'observatoires de La Silla au Chili.
    La technique de détection des exoplanètes utilisée par les télescopes spatiaux  est trés différente de celle utilisée par les spectromètres positionnés sur Terre.
     L'une et l'autre de ces techniques seront étudiées cette année.