Accessibilité

Lien vers la page accessible ici

Actus

l'entrée des sixièmes

Une nouvelle année vient de commencer alors bon courage pour nos sixièmes qui entrent dans un "Nouveau Monde".

Le cahier d'éducation Musicale

Votre cahier doit contenir :
    La page de garde pour l'éducation musicale
    La page de garde pour chaque séquence
    La page de garde pour la partie histoire des arts
Vous pouvez télécharger ici le document pour faire vos pages de garde.


Le cours d'éducation musicale, comment ça fonctionne ?

L'architecture du cours d'éducation musicale

Il s'organise autour de 2 grands champs de compétences : " PRODUIRE " et " PERCEVOIR ".

L'éducation musicale prend en compte " la sensibilité et le plaisir de faire de la musique comme d'en écouter, elle apporte les savoirs culturels et techniques nécessaires au développement des capacités d'écoute et d'expression. Par la mobilisation du corps dans le geste musicale, elle contribue à l'équilibre physique et psychologique. Eduquant la perception et l'esprit critique sur les environnements sonores et musicaux, elle participe à la prévention des risques auditifs et vocaux " (extrait du B.O. spécial N°6 du 28 août 2008, p.2).

PRODUIRE

Le projet musical d'interprétation ou de création, autour duquel s'articule la séquence, met en avant la ,pratique vocale sous toutes ses formes et sur des répertoires variés allant du Moyen-Âge à nos jours ; de la musique savante à la musique populaire. (cf. B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.1)

PERCEVOIR

L'analyse auditive, c'est-à-dire l'étude et la compréhension d'un corpus d'œuvres musicales appartenant à des époques et des styles différents. "L'écoute permet la rencontre critique et approfondie avec la diversité des musiques" (extrait du B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.1)

HISTOIRE DES ARTS

L'histoire des arts (HiDA), qui permet d'établir des liens entre les différentes formes d'art et de poser des repères esthétiques et chronologiques relevant de la culture artistique. L'HiDA permet en outre de travailler en interdisciplinarité et en pluridisciplinarité. (cf. arrêté d'organisation, extrait du B.O. n°32 du 28 août 2008)

PRATIQUES COMPLEMENTAIRES

Les pratiques complémentaires, c'est-à-dire toute pratique artistique visant à enrichir et à prolonger le projet musical afin de s'approprier le matériau sonore : "explorer, expérimenter, rechercher, transformer les rendus sonores" (extrait du B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.8).

L'ensemble de ces activités repose sur la succession de séquences qui constitue le parcours annuel de formation organisé par l'enseignant. "L'année de sixième se concentre sur la perception, la production et la connaissance de phénomènes simple. Les années suivantes approfondissent progressivement les compétences acquises, abordent des réalités et problématiques musicales plus complexes et reviennent autant que nécessaire sur les acquis antérieurs". (extrait du B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.10).


UN ENSEMBLE DE CONNAISSANCES ET DE COMPETENCES ORGANISEES ET EVALUEES

Les activités du cours d’Education Musicale permettent l’acquisition de compétences spécifiques à la discipline ainsi que celles du Socle Commun.

« Les acquis évalués en Education Musicale participent à la maîtrise progressives des différentes compétences générales du Socle Commun » (extrait du B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.19). L’ensemble des activités se déroulent de manière interactive et demandent une implication active des élèves.

De fait, les évaluations sont essentiellement orales conformément aux textes et programmes (cf. B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.11) en vigueur depuis 2009, les cours d’éducation musicale se réalisant sans table (cf. les textes complémentaires au nouveau programme d’éducation musicale pour le collège « espace et équipements pour l’éducation musicale », p.3).

En outre, la pratique continue de l’oralité, durant les quatre années de collège, prépare les élèves à l’épreuve orale d’histoire des arts au D.N.B.
Les diverses évaluations se fondent uniquement sur le travail réalisé en classe « pendant et à l’issue de la réalisation de chaque projet » (extrait du B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.8).
Ces évaluations visent à poser un diagnostic, identifier les acquis et les difficultés dans les différents domaines des référentiels de compétence du programme d’Education Musicale (cf. B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.11 à 17).

Les compétences de référence visées par le programme d’Education Musicale au collège croisent celles définies par le Socle Commun (cf. B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.19).

La fréquence des situations collectives, l’éducation d’une écoute critique, la réalisation régulière de projets artistiques développent les connaissances de la culture humaniste [C.5], les compétences sociales et civiques [C.6] tout en renforçant les capacités d’initiative et d’autonomie [C.7] ainsi que la maîtrise orale de la langue française [C.1] (cf. B.O. spécial n°6 du 28 août 2008, p.2).


Les différentes activités

Le cours d'éducation musicale comprend plusieurs activités :

  • La pratique vocale, c'est-à-dire le projet musicale collectif et/ou individuel autour duquel s'articule la séquence et qui englobe préalablement un échauffement corporel et vocal.
  • L'analyse auditive, c'est-à-dire la pratique d'écoute qui permet d'aborder les notions, de travailler les compétences et surtout qui participe à la construction de la culture de l'élève.
  • L'HiDA, ou Histoire des Arts. L'intégration de l'HiDA au sein du cours d'éducation musicale fonctionne selon un système de ceintures de compétences.
    Il y a 10 ceintures :
    • Blanche
    • Jaune
    • Orange
    • Verte
    • Bleue
    • Mauve
    • Rose
    • Marron
    • Noire
    • Rouge
    Les ceintures s'obtiennent en validant un certain nombre de compétences aux difficultés croissantes.
    Les 10 ceintures sont à acquérir durant les 4 années de la scolarisation de l'élève. Un tableau récapitulant les ceintures est affiché en classe. L'élève qui obtient la ceinture d'une couleur verra son prénom inscrit sur le tableau.
    Les élèves peuvent choisir de passer les ceintures quand ils le souhaitent avec une obligation minimum par niveau (mais pas de maximum !).
    Les ceintures sont assorties de deux mentions : "or" et "argent"
    • La mention "or" est donnée à l'élève qui a mentionné un fait d'actualité (une œuvre ou un évènement en lien avec sa thématique ou son objet d'étude)
    • La mention "argent" est donnée à celui qui a pris l'initiative de passer une ceinture et/ou a obtenu sa ceinture du premier coup.
  • Les pratiques complémentaires et créatives


Matériel

  • Un cahier de format 24x32 de 96 pages (sans portées musicales)
  • Le matériel commun avec les autres disciplines, à toujours avoir dans sa trousse : surligneurs de couleurs différentes, crayon à papier, stylos : rouge, vert, bleu et noir, une gomme, une règle et de la colle.